UTIC France
back

Magasins en vrac : à chacun son alternative

Voici les types de magasins en vrac que vous pourrez trouver près de chez vous.

Magasins en vrac : à chacun son alternative

L’une des premières questions que l’on se pose quand on décide de se lancer dans le vrac est : où trouver des produits en vrac, près de chez moi ? Ce mode d’achat qui pourtant existe depuis la nuit des temps, revient petit à petit dans notre paysage. Même si le territoire n’affiche pas encore un maillage très dense, les nombre de magasins proposant du vrac – exclusivement ou en partie – ne cesse d’augmenter.

Des modèles différents, implantés à différents endroits et qui n’offrent pas les mêmes produits ni les mêmes services. A chacun son alternative préférée ! Les magasins spécialistes combinent une offre large avec de la proximité, du service, une connaissance produits, des produits de qualité et différenciant. La grande distribution propose une offre plus réduite, mais à plus large échelle.

Voici les types de magasins en vrac que vous pourrez trouver près de chez vous.

Le Comptoir & Co / Biocoop / Grande surface / On part en vrac

Les magasins spécialisées en vrac : la tête de proue du mouvement

En France, on compte à ce jour près de 360 épiceries spécialisées dans la vente en vrac. La plupart d’entre elles ont été créées et sont gérées par des indépendants. Un grand nombre se positionne prioritairement sur des produits bio et locaux (400 références en moyenne). Parmi ces points de vente, on trouve aussi les Day by day. Day by day est à l’heure actuelle la seule franchise (avec 60 adresses en France), mais des enseignes comme Mademoiselle Vrac et Mamie Mesure se développent sous la forme de licences de marque ou de franchise.

Les magasins en vrac maillent petit à petit le territoire. Les régions qui comptent le plus d’épiceries vrac sont les Hauts de France, Pays de la Loire, Nouvelle Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes. Et, pas uniquement dans les grandes villes.

Autour de chez moi, on retrouve notamment : La Bonne Pioche à Grenoble, Mont Vrac à Voiron, Le Comptoir @Co à La Côte Saint-André

Les magasins bio : l’offre historique

Plus de 80% des magasins bio disposent d’au moins un rayon vrac (hors fruits et légumes – avec 150 références en moyenne). Un taux d’équipement qui paraît logique. En effet, les deux démarches se superposent. Les clients du vrac achètent plus de produits bio ou équitables que la moyenne des consommateurs français. Ce qui fait des magasins bio le plus important réseau de distribution spécialisée en vrac (2700 points de vente dont 44 % d’enseignes nationales, 38% d’indépendants et 18% de groupements). On y retrouve notamment : Biocoop, La vie claire, Les Nouveaux Robinson

Les supermarchés : le mass vrac

Petit à petit, les grandes surfaces se sont mises à proposer du vrac (40% disposent d’un rayon vrac avec 56 références en moyenne, là aussi souvent en bio). Est-ce sous la demande des consommateurs ou sur des marges qui seraient plus importantes que pour des produits identiques vendus sous emballages classiques. Les deux ?

Dans tous les cas, ça fonctionne puisque aujourd’hui elles représentent 50% du chiffre d’affaires du secteur. C’est une bonne chose. Cela signifie que le zéro-déchet ne concerne plus que les idéalistes !
Le vrac sort de sa niche. Même si on est loin ici de l’offre de proximité que l’on peut retrouver chez les épiceries spécialisées.
Peut-être les supermarchés coopératifs et collaboratifs arriveront à relever le défi !

Le vrac ambulant : au coeur des campagnes

A l’image des camionnettes qui sillonnaient nos campagnes il y a plusieurs décennies, l’épicerie ambulante renaît.
Et désormais avec une dimension responsable, en plus du lien social qu’elle entretient. Plusieurs « vendeurs itinérantes » de produits en vrac sillonnent aujourd’hui les villages et les marchés des zones rurales.
Près de chez moi, on retrouve Vrac en Chartreuse en Chartreuse et Vanavrac dans le Vercors.

Le vrac en ligne : drive et livraison

En fait, il faut plutôt parler de « courses en emballages consignés ». En effet, en ligne la quantité est nécessairement prédéfinie (sur la grande majorité des sites de vente en ligne de vrac). Les produits sont donc pré-emballés par les commerçants eux-même.

Le monde du e-commerce évolue constamment. Nous consommons de plus en plus en ligne. On y trouve de tout, de partout… et pourtant aussi du bon ! Les producteurs, les artisans, les petits commerçants utilisent de plus en plus l’outil pour vendre et répondre à l’attente de leur clientèle. Généralement pas en remplacement dans la visite en magasin, et des échanges que nous sont si chers, mais en complément.

Les récentes études prévoient encore une forte augmentation de ce mode d’achat dans les années à venir. Dans ce contexte, pas question de laisser les grands manie-tout s’accaparer ce marché et détruire les petits e-commerce. Des solutions plus écologiques pour les livraisons ou retraits de proximité existent et doivent s’imposer. Le zéro-déchet doit aussi exister en ligne et en drive.

Une soixantaine de magasins en vrac proposent du drive ou de la livraison en point relai ou à domicile – souvent en vélo – en France. Certains points de ventes existants se sont spécialisés et d’autres se sont créés sur une offre exclusivement en vrac comme Aux Petits Grains à Grenoble, Mes courses en vrac à Crolles, Le Drive Tout Nu vers Toulouse…

Carte interactive

Retrouvez la carte interactive des magasins en vrac sur Réseau Vrac.

Articles Liés

L’histoire du vrac
L’histoire du vrac
L'histoire du vrac, c'est l'histoire de la consommation d'antan. Il existait partout avant la révolution…
L'histoire du vrac
Prev post L'histoire du vrac
Leave a comment

L'histoire du vrac, c'est l'histoire de la consommation d'antan. Il existait partout avant la révolution…

Le vrac approuvé avec objectifs dans la Convention citoyenne
Next post Le vrac approuvé avec objectifs dans la Convention citoyenne

Parmi ces propositions, 4 concernent directement la réduction des suremballages.